Apprendre avec l'expérience
Sarah Kuehn d'Enid, en Oklahoma

Au départ, les parents et les enfants peuvent sembler désemparés face au processus d'entraînement au petit pot. Ajoutez à cela les salles de bains étrangères, les toilettes dimensionnées pour adultes et l'état fort désagréable de certaines toilettes publiques, et l'entraînement au petit pot pourra sembler encore plus difficile à surmonter. Vous ne pouvez pas toujours rester à la maison pour l'entraînement au petit pot; c'est pourquoi vos enfants doivent apprendre à aller sur le petit pot même lorsque vous êtes ailleurs.

Sarah a adopté une approche un peu différente pour l'entraînement au petit pot de son deuxième enfant. L'entraînement au petit pot de sa première fille Katrina s'était déroulé généralement bien jusqu'à ce qu'elle ait une expérience fâcheuse avec une toilette ultramoderne.

« C'était une de ces toilettes à chasse d'eau automatique et la chasse s'est déclenchée alors qu'elle était sur la toilette, raconte Mme Kuehn. Katrina a été terrifiée et pendant longtemps elle a refusé d'aller aux toilettes dans des endroits publics. Je devais m'assurer qu'elle aille à la toilette avant de partir, prévoir des voyages de courte durée et tout lâcher pour revenir à la maison si elle avait envie. »

Fort heureusement, Katrina a surmonté ses peurs, mais madame Kuehn veillera à prévenir sa fille de 17 mois au préalable lorsque viendra son tour de s'entraîner au petit pot!

Suggestions et stratégies
Vicki Lansky, maman et experte de l'entraînement au petit pot.

Vicki affirme qu'acheter un siège pliable et portatif pouvant s'installer sur une toilette d'adultes est le meilleur moyen d'inciter un enfant à aller au petit pot à l'extérieur de la maison. Ces sièges de toilette en plastique bon marché sont suffisamment petits pour être rangés dans un sac à main ou dans tout autre sac. Ils sont également faciles à nettoyer et peuvent s'utiliser partout.

Mme Lansky recommande également ci-dessous des stratégies pour l'entraînement au petit pot en déplacement :

  • Veillez à ce que l'enfant aille à la toilette juste avant de partir et une fois rentré.
  • Dans les toilettes publiques, utilisez les grandes cabines réservées aux personnes handicapées. Elles permettent à un parent et à un enfant de se sentir plus à l'aise.
  • Apportez des vêtements de rechange et ne faites pas toute une histoire en cas d'accident.
  • Veillez à habituer les enfants à aller à la toilette ailleurs qu'à la maison avant de partir en voyage.
  • Encouragez-les à utiliser les toilettes dans les magasins et partout où vous avez l'habitude d'aller.
  • Faites des arrêts dans des haltes routières ou tout autre endroit où il y a des toilettes pour donner à votre enfant de nombreuses occasions de les utiliser.
  • Apportez un petit pot de voyage qui se plie muni d'une poignée de transport.
  • Si vous pensez utiliser un petit pot portatif, essayez-le d'abord sur la toilette d'adultes de la maison.

Mme Lansky recommande également aux parents d'avoir un plan d'entraînement avant de quitter la maison. Ayez en tête ce que vous allez faire avant de sortir magasiner, de faire un long voyage ou d'aller au restaurant. Repérez les toilettes à chaque endroit que vous fréquentez, au cas où vous auriez besoin d'en trouver une assez rapidement, et évitez de vous laisser distraire par votre magasinage ou par votre visite au point de ne pas prêter attention aux signaux de votre enfant lorsqu'il doit aller à la toilette. Tout le monde se sentira plus à l'aise avec un plan bien élaboré. N'oubliez pas qu'une attitude décontractée face à l'entraînement au petit pot contribue grandement à la réussite de l'apprentissage de la propreté.