De plus en plus de parents déclarent être inquiets parce que leur enfant commencera bientôt la maternelle, où l'apprentissage de la propreté est obligatoire, alors que leur enfant n'est pas encore rendu là dans son développement. Ce genre de règle est l'une de mes bêtes noires en tant que psychologue pour enfants. 

L'apprentissage de la propreté est une compétence que l'enfant développe quand il est prêt et après une longue pratique. Ce n'est pas quelque chose que l'on fabrique sur une chaîne de montage de façon à respecter une échéance arbitraire. Les maternelles qui ont des règles strictes concernant l'apprentissage de la propreté sont souvent (1) trop populaires pour leur propre bien : les listes d'attente sont longues et l'apprentissage de la propreté devient alors un instrument supplémentaire de sélection des enfants, (2) mal informées sur la réalité du développement des jeunes enfants. Certaines maternelles iront même jusqu'à suspendre un élève qui a trop d'“accidents.” Malheureusement, de telles règles touchent de manière disproportionnée les tortues, les ours et les écureuils, dont l'apprentissage de la propreté est souvent plus long.

Refusez la pression liée à l'apprentissage de la propreté. Les maternelles qui respectent le développement de l'enfant auront des mesures de soutien, des suggestions et des options pour les enfants de trois et même quatre ans qui font encore l'apprentissage de la propreté. Souvent, les maternelles doivent se plier à des règles strictes en matière de changements de couches édictées par le service d'hygiène local. Il existe toutefois des options sur le marché. Alors, tenez bon et cherchez jusqu'à ce que vous ayez trouvé le meilleur endroit selon la personnalité de votre enfant. En outre, essayez de savoir exactement ce que l'école entend par ’apprentissage de la propreté“, qui peut varier passablement d'un endroit à l'autre. La définition de travail qu'utilise votre maternelle peut influer grandement sur votre décision d'envoyer ou non votre enfant à cet endroit.

Au cours de mes années d'expérience clinique, j'ai constaté que les enfants qui ont eu une expérience d'apprentissage de la propreté agréable et positive courent plus de chances d'acquérir de la fierté, de l'estime de soi et de la confiance.