Faire pipi ou uriner, les deux conviennent tout à fait. Certains spécialistes conseillent aux parents de toujours utiliser les bons termes techniques et anatomiques pour désigner les parties du corps et leurs fonctions. D'autres sont en désaccord, disant qu'une partie du plaisir lié à l'éducation des enfants se trouve justement dans les sottises que nous faisons avec eux : les danses folles que nous inventons, les chatouilles avant d'aller au lit ou les mots uniques qui composent nos traditions familiales. L'utilisation de mots drôles peut rendre des tâches parfois fastidieuses et difficiles liées aux soins, comme l'apprentissage de la propreté, beaucoup plus agréables pour les parents et l'enfant.

Toutefois, ce qui est encore plus important que les mots que nous utilisons, c'est notre façon de les dire.’Le recours à un ton humiliant, dénigrant ou exaspérant lorsque vous parlez à votre apprenti peut engendrer chez lui un sentiment de honte ou d'embarras à l'égard de son corps, et ce, peu importe les mots que vous utilisez. En adoptant un style de communication pragmatique et ouvert, vous mettrez votre enfant à l'aise et en confiance. Alors, allez-y et utilisez les termes raisonnablement appropriés que vous désirez pour les parties du corps et leurs fonctions.

De plus, c'est correct si l'enseignant ou l'éducateur utilisent des mots différents des vôtres, s'ils disent « uriner » alors que vous dites « faire pipi » ’, tant que votre enfant est à l'aise avec ces mots. Bien entendu, ce sera plus facile, si chacun connaît les mots que les autres utilisent.

Passez à l'article Apprentissage de la propreté, partie 4 pour découvrir les meilleures façons de féliciter votre jeune apprenti.