Le fils de Robin Nolan a terminé son apprentissage de la propreté à l'âge de deux ans et demi, mais a commencé à avoir des accidents de nouveau lorsque la famille a accueilli un nouveau bébé. Cette maman de Carson City, dans le Nevada, a entendu dire que c'était fréquent, mais quelle profonde frustration pour elle, surtout si l'on ajoute à cela l'attention que demande un nouveau-né.

Le fait d'avoir plusieurs accidents ou de refuser d'aller à la toilette après avoir appris la propreté est ce que l'on appelle une « régression », explique Dr Charles Shubin, directeur du service de pédiatrie du Mercy Family Care de Baltimore dans le Maryland, professeur agrégé en pédiatrie à l'Université du Maryland et professeur adjoint en pédiatrie à l'Université Johns Hopkins. La régression, aussi frustrante soit-elle, est une chose courante à laquelle de nombreux parents doivent faire face, et ses causes sont nombreuses. Ne vous inquiétez pas, vous pourrez rétablir la situation et reprendre l'entraînement en dépit d'un épisode de régression.

Qu'est-ce qui déclenche la régression?

Les experts expliquent que la raison principale de la régression est l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur dans la famille. « La rivalité fraternelle qui en résulte encourage l'enfant à se comporter comme le bébé pour récupérer l'attention que le nouveau-né lui a volée », explique Dr Shubin. « Attirer l'attention est souvent à la base de la régression, même sans l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur. »

Une autre cause possible de la régression pourrait être liée à une infection. « Une infection des voies urinaires peut rendre le contrôle de la vessie difficile et douloureux, ce qui peut s'apparenter à une régression », explique Dre Cara Familian Natterson, pédiatre établie à Los Angeles en Californie.

Bien qu'une régression puisse survenir pour de nombreuses raisons, elle est souvent liée au stress, déclare Michelle LaRowe, bonne d'enfants professionnelle avec 12 ans d'expérience à son actif.

« Une modification brutale de la routine, commencer à aller à la garderie, accueillir un nouveau bébé à la maison ou tout autre changement majeur dans la vie de l'enfant bouleversera son esprit et son corps », explique Mme LaRowe. « Le fait d'avoir une mauvaise expérience à la toilette, par exemple une douleur après être allé à la selle, ou le fait d'avoir été raillé ou puni après un accident à la garderie pourrait également en être la cause. Certains enfants plus âgés ne veulent pas s'arrêter de jouer et finissent par aller au petit pot trop tard. »

Se remettre sur les rails

Dr Shubin préconise de revenir aux principes fondamentaux pour remettre l'enfant sur la bonne voie de l'apprentissage de la propreté « Pour modifier son comportement, revenez à la base : ayez des attentes claires, apportez des réponses appropriées lorsque vos attentes sont satisfaites (des récompenses, de l'attention surtout) mais également lorsqu'elles ne sont pas satisfaites (ignorer les comportements inacceptables). »

Dre Natterson explique que le renforcement positif est la clef. Elle n'hésite pas à dire qu'un renforcement négatif peut avoir un effet néfaste sur les progrès de votre enfant. Elle affirme que « si votre enfant obtient un regain d'attention après des accidents ou un retour aux couches, cela pourrait l'inciter à poursuivre ce type de comportement. Bien sûr, l'enfant préférerait attirer une attention bienveillante, mais il préférera une attention négative à aucune attention. »

Mme LaRowe explique que le fait de lui lire un livre sur l'apprentissage de la propreté procurera à votre enfant un renforcement positif supplémentaire. Elle recommande également de commencer une fiche de récompense ou un tableau d'autocollants pour lui montrer visuellement ses progrès et lui permettre d'éprouver de la fierté pour ses réussites quotidiennes.

« Reprenez une bonne routine quotidienne en l'asseyant sur le petit pot à des heures régulières, soit toutes les trois heures environ », explique Mme LaRowe. « Durant ce « retour à la normale », vous pouvez également tenter de le prendre sur le fait lorsqu'il a besoin d'aller à la toilette, lui rappeler d'utiliser le petit pot lorsqu'il joue, et de le complimenter abondamment lorsqu'il le mérite. »

Et pour Nolan? Elle s'est appliquée à lui offrir l'attention supplémentaire qu'il désirait tant, et a misé sur la rentrée scolaire à la fois comme date butoir pour ses efforts à la propreté et comme le signe qu'il était assez grand maintenant pour utiliser la toilette. « Pour l'école, je lui fais porter un ... sous-vêtement et un pantalon de survêtement qu'il peut facilement retirer lorsqu'il va à la toilette », explique-t-elle. « Aujourd'hui, il a le contrôle, il peut aller à la toilette tout seul, même à la maison. »