Il y a plein d'activités pour maintenir l'intérêt de votre apprenti pour l'entraînement au petit pot et d'autres techniques pour l'aider jusqu'à la toute fin.

Il y a des enfants qui passent le cap de l'entraînement au petit pot sans jamais revenir en arrière. D'autres se désintéressent après une semaine (voire deux ou trois) et reviennent à la facilité des couches, oubliant tout l'enthousiasme des premiers jours de l'entraînement au petit pot. Ces enfants ont peut-être besoin d'un processus un peu plus amusant pour maintenir leur intérêt envers l'entraînement au petit pot jusqu'à ce qu'ils maîtrisent l'exercice.

Reprendre à zéro?

Si votre enfant semble avoir perdu son intérêt pour l'entraînement au petit pot, recommencez depuis le début. Une approche différente pourrait éveiller sa curiosité à nouveau. Renforcez le principe de l'entraînement au petit pot à l'aide des nombreux ouvrages et vidéos conçus pour les enfants, voire des jouets, afin de les habituer à l'idée d'utiliser le petit pot.

Ensuite, planifiez une activité liée au petit pot qui durera jusqu'à ce que l'enfant soit en mesure de l'utiliser de manière fiable. Vicki Lansky, maman et experte de l'entraînement au petit pot, suggère la création d'un tableau ou d'un calendrier qui récompense l'enfant d'un autocollant à chaque passage réussi au petit pot.

Dr Michael F. Wasserman, pédiatre au Ochsner Health System à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, suggère de rendre l'entraînement au petit pot plus amusant en offrant aux enfants un peu plus âgés une petite récompense à la fin de chaque séance d'entraînement. Il suggère l'utilisation d'un bocal rempli de pièces de monnaie, de petits cadeaux ou de collations à proximité du petit pot.

« Les enfants plus âgés ont conscience que l'argent est important, et cela peut s'avérer très motivant », explique Dr Wasserman. « Mais je conseille aux parents de ne pas offrir de récompenses financières trop importantes pour ne pas se ruiner. »

Technique de mise au point

Certains enfants peuvent très bien réussir leur entraînement au petit pot tout en ayant besoin d'un peu plus d'amusement et de peaufinage de leur technique. Lors de l'entraînement au petit pot, les garçons ont une étape supplémentaire à franchir puisqu'ils doivent apprendre à se tenir debout pour faire pipi. Jan Kreider, originaire de San Diego en Californie, a rendu cet exercice amusant en plaçant des céréales dans la cuvette pour que son fils Aaron puisse les viser. « Cet exercice est inévitablement salissant, alors une fois terminé, et lorsqu'il ratait sa cible, je lui demandais de nettoyer, explique Kreider. Je crois que le fait de bien viser le motivait davantage car après, il n'avait pas besoin d'aller chercher son petit seau pour éponger. »

Pour les enfants de tous âges, assurez-vous de mettre l'accent sur les techniques de lavage des mains durant tout le processus d'apprentissage de la propreté. Ceci est particulièrement important pour les tout-petits car ces derniers n'ont peut-être pas la coordination nécessaire pour s'empêcher de toucher leur derrière avec les mains lorsqu'ils s'essuient. Pensez à leur trouver un savon fantaisie ainsi qu'un ensemble de petites serviettes bien à eux.

Alors, prêt ou pas?

Les signes qu'un enfant est prêt à devenir propre peuvent être assez subtils. C'est pourquoi les parents d'enfants qui perdent leurs bonnes habitudes au petit pot doivent d'abord réexaminer la situation, et s'assurer que leurs petits sont prêts à apprendre la propreté avant d'y être poussés ou encouragés.

« Les gens prennent souvent la décision de commencer l'apprentissage de la propreté en fonction de l'âge des enfants. Néanmoins, quoi qu'en dise grand-maman et quelle que soit l'expérience vécue par les enfants des amis, il n'y a pas d'âge précis auquel l'apprentissage doit commencer », explique Dr Wasserman. « Un enfant qui n'est pas prêt à apprendre pourrait se laisser prendre par l'enthousiasme du début, sans être capable de réussir sur le long terme. »

Certains enfants ne sont peut-être pas capables d'énoncer leurs préférences aussi clairement, mais les bonnes bases dans la préparation à l'entraînement au petit pot peuvent s'avérer irremplaçables. Connaître le profil de votre apprenti est également d'une grande aide. Si vous répondez aux questions de notre court test de personnalité, Pull-Ups® pourra vous aider en vous donnant des conseils personnalisés adaptés à la personnalité de votre enfant.

Implication à long terme

Outre le mythe lié à l'âge, les parents doivent éviter de se laisser prendre au piège avec l'idée que l'entraînement au petit pot est un processus instantané. Selon le docteur Wasserman, certains enfants peuvent apprendre à utiliser le petit pot en un jour, mais ce n'est certainement pas la norme.

« L'entraînement au petit pot est un processus qui prendra des semaines, et vous devez songer à vous y tenir sur le long terme, explique Dr Wasserman. Le fait de penser que cela ne sera l'affaire que de quelques jours peut faire peser une pression excessive sur tout le monde. »

En considérant l'entraînement au petit pot sous cet angle, les parents pourront développer leurs jeux, leurs récompenses et leurs activités plus facilement afin de rester réalistes quant à leurs attentes, et permettre aux enfants de terminer en vainqueurs.

Les garçons seront toujours des garçons

Voici quelques idées supplémentaires pour aider les garçons à apprendre à viser :

  • Dans la baignoire, faites-le faire pipi dans une tasse.
  • Laissez-le aller faire pipi dehors lorsqu'il n'y a personne autour. Demandez-lui de viser une feuille ou une pierre.
  • Laissez-le « écrire » dans la neige.
  • Demandez à papa de lui montrer comment faire.