1. Quand devrais-je commencer l'apprentissage de la propreté?

Dre Maura Frank, directrice médicale de la clinique pédiatrique du New York Presbyterian Hospital/Weill Cornell Medical Center, explique qu'avant de commencer l'apprentissage de la propreté, il est important de vous assurer que votre enfant a franchi certaines étapes importantes de son développement, comme la marche et la parole. Afin d'apprendre à utiliser la toilette, votre enfant doit être en mesure de s'y rendre lui-même et de communiquer son besoin d'y aller. Il doit pouvoir enfiler un pantalon tout seul. Finalement, votre enfant doit avoir conscience des signes lui indiquant qu'il doit se rendre à la toilette.

2. Comment discerner le vrai du faux lors d'une fausse alerte?

Dre Frank explique qu'il faut observer le comportement de votre enfant. « Lorsque les enfants ont vraiment besoin d'aller à la toilette, ils se mettent à danser, à se tortiller ou à toucher leurs organes génitaux », explique-t-elle. « Ou, s'ils doivent aller à la selle, ils s'accroupissent. »

Pour l'enfant, les fausses alertes représentent les premiers signes de sa propre maîtrise. Jusque là, l'enfant est à la merci de ses parents; mais lorsque l'apprentissage de la propreté commence, c'est la première fois qu'il peut prendre le contrôle de certains paramètres dans sa propre vie. C'est la première étape vers l'autonomie.

3. Dois-je utiliser un petit pot ou installer mon enfant directement sur la toilette?

Dre Frank recommande l'utilisation du petit pot, car les tout-petits sont plus rassurés si leurs pieds touchent le sol. Si vous utilisez la toilette, procurez-vous un petit marchepied suffisamment robuste pour que l'enfant puisse grimper de manière sécuritaire tout en lui permettant d'y reposer ses pieds.

4. Mon fils veut rester debout lorsqu'il va à la toilette. Dois-je le laisser faire dès le début?

Si c'est ce qu'il veut, laissez-le faire, explique Dr Barry Kogan, urologue pédiatrique à l'Albany Medical College de New York. Un petit garçon veut imiter son père ou son frère aîné, et cela peut faciliter son apprentissage de la propreté.

Souvenez-vous simplement que le fait de se tenir debout exige une coordination œil-main accrue, explique Dre Ari Brown, pédiatre à Austin, au Texas. À la place du petit pot, et pour éviter que l'enfant ne se tienne debout en équilibre sur le marchepied, Dre Frank suggère de laisser votre fils uriner dans un seau plus haut qu'un petit pot traditionnel et pourvu d'une ouverture plus large pour viser plus facilement.

5. Mon enfant n'a aucun mal à faire pipi sur le petit pot, mais il n'y fait pas caca. Pourquoi?

Dre Brown explique que le fait d'aller à la selle exige plus d'efforts et présente souvent davantage de complications, comme la constipation, ou une expérience traumatisante telle que la douleur. Cela peut rendre la tâche plus difficile pour l'enfant qui n'aura peut-être pas envie d'expulser ses selles, même s'il est conscient de l'urgence.

6. Il semble que l'apprentissage de la propreté soit plus facile pour les filles que pour les garçons. Pourquoi?

Les spécialistes s'accordent pour dire qu'il n'y a pas de raison précise, mais il y a plusieurs hypothèses. Dr Kogan avance des raisons liées à des différences de développement : les garçons ont tendance à se développer plus lentement que les filles, et cela vaut pour bien d'autres étapes importantes de leur développement. Selon Dre Brown, cela peut être lié à une question d'hygiène, les petites filles étant habituellement plus enclines à rester propres et au sec que les garçons.

Néanmoins, Dre Frank souligne que même si l'apprentissage de la propreté chez les garçons débute en moyenne un peu plus tard que chez les filles (l'âge moyen étant de 30 mois pour les garçons et de 28 mois pour les filles), la durée de l'apprentissage de la propreté reste la même pour les deux sexes.

7. Dois-je donner des récompenses lors de l'apprentissage de la propreté?

Dre Frank explique qu'il peut être bon de donner des petits jouets ou des autocollants en récompense si les parents estiment que cela peut aider. Néanmoins, elle déconseille l'utilisation de récompenses comestibles, à moins qu'il ne s'agisse de produits santé, une tranche de pomme par exemple. L'obésité ayant tendance à se développer chez les jeunes enfants, il est préférable de ne pas utiliser la nourriture comme source de renforcement positif.

Conseils de Dre Frank sur l'apprentissage de la propreté

La meilleure façon d'aborder l'apprentissage de la propreté, c'est de s'y préparer. C'est ce que la Dre Maura Frank appelle l'entraînement de préparation.

« Au préalable, lisez des livres et regardez des vidéos », explique-t-elle. « Ces outils peuvent fournir aux parents le vocabulaire à utiliser pour l'apprentissage de la propreté. Une partie de cette étape de préparation consiste à formuler les mots liés à la propreté, et à faire comprendre à votre enfant que ces mots ne sont ni sales ni répugnants. »

Elle suggère également d'exercer votre enfant en l'asseyant tout habillé sur le petit pot ou sur la toilette. Si vous utilisez un petit pot, laissez l'enfant se familiariser avec celui-ci et permettez-lui de l'utiliser lors de ses jeux; par exemple, s'il veut apprendre la propreté à sa poupée préférée ou à son animal en peluche favori.

En préparation, pensez également à acheter des sous-vêtements Pull-Ups® et des sous-vêtements réguliers. « Pensez à acheter ces articles dans une taille plus grande que nécessaire », explique la Dre Frank. « Plus la taille est grande, plus les sous-vêtements sont faciles à enfiler et à enlever. »